lundi 31 mars 2014

Berserk, tomes 1 à 5 - Kentaro Miura [Manga]

Berserk
Tomes 1 à 5
Auteur : Kentaro Miura
Édition : Glénat
Genre : Manga
Description : 
Guts, le guerrier noir, promène son imposante silhouette de routes en villages. Sur son passage, les cadavres s'amoncellent et il laisse derrière lui des torrents de sang. Le corps vêtu de noir, il porte sur son dos une épée aussi haute qu'un homme. Sur son cou, une marque mystérieuse le condamne à être poursuivi jour et nuit par des démons. Puck, l'elfe facétieux, croise un jour le chemin de cette machine à tuer. Quelles horreurs a-t-il pu connaître pour être animé d'une telle soif de vengeance ? Alors que le monde sombre inextricablement dans le chaos, Guts règle ses comptes avec les forces démoniaques qui resserrent leur emprise sur la destinée des hommes. 

xxx

C’est grâce à un de mes meilleurs amis que j’ai découvert l’anime Berserk, puis le manga. Comme il y a actuellement 36 tomes à la série, je les achète et les lis 5 par 5 donc mes avis iront aussi dans ce sens ^^
L’histoire commence en annonçant bien la couleur : Guts arrive dans une forteresse, tue la moitié des personnes présentes et repart, sans ouvrir la bouche. Voilà. Vous avez fait la connaissance du mystérieux personnage principal, un anti-héros dans toute sa splendeur. L’histoire est de la Dark Fantasy pure : dans un univers médiéval remplis de démons où se déroule une grosse dose de batailles épique. 

Je vais essayer de limiter les spoilers afin de décrire sans trop en annoncer :)
Les deux premiers tomes sont surtout une accumulation de scènes gores, violentes et moralement dérangeantes. Je dois avouer que j’ai du m’accrocher à certains passages car j’en avais presque la nausée. Je suis incapable de dire ce qui m’a donné envie de continuer à lire, mais toujours est-il que je n’arrivais pas à décrocher de ma lecture. J’avais d’abord emprunté les tomes à la bibliothèque, mais j’ai tellement adoré le début que j’ai décidé d’investir et de tous les acheter. J’avais lu de bonnes critiques sur l’ensemble de la série et surtout on m’avait dit que ça ne restait pas toujours dégoûtant comme ça. Alors j’ai pris le risque.

On commence un peu à connaître Guts même si jusqu’ici il n’a fait que se battre. On ne sait pas vraiment qui il est ni d’où il vient, pourquoi il se lance dans une vendetta contre des démons, rien. Il a juste sa marque au cou. Je dois avouer que la présence de Puck, le petit elfe, m’a bien aidé à apprécier ces deux tomes. Il créé un vrai contraste avec Guts parce qu’il est inoffensif, plein de bonnes intentions et surtout il m’a bien fait rire.

Puis arrive le tome 3. Guts s’est pris une raclée monumentale mais il a toujours cette rage de vaincre un peu étrange puisqu’il a l’air de chercher la mort quand même. Il dépasse un peu plus ses limites à chaque combat et aurait pu mourir 20 fois si… ben justement. On sait pas pourquoi il n’est pas déjà mort vu ce qu’il a encaissé au cours des précédents tomes.
Guts se retrouve dans une réunion de démons où on rencontre un certain Griffith (que je connaissais déjà vu que j’avais vu l’anime ^^). Puis s’enchaînent quelques flashbacks et retours à la période actuelle, jusqu’au moment où arrive la partie appelée L’Âge d’Or qui s’étale de la fin du tome 3 jusqu’au début du tome 5. On reprend tout au début, de la naissance de Guts jusqu’à sa rencontre avec Griffith de très nombreuses années plus tard. Et là je peux vous assurer que ça devient intéressant. Il y a beaucoup moins de violence gratuite mais plus de profondeur. On apprend réellement à connaître Guts et je dois avouer que je le préfère quand il est jeune qu’au début de la série où il avait quelques années de plus. Il est loin d’être innocent mais on sent qu’il n’a pas encore vu toutes les horreurs qui l’attendent dans les tomes à venir !

Cessons de parler de l’histoire maintenant pour faire place au dessin : je le trouve beau personnellement. Les proportions sont cohérentes, c’est assez clair dans l’ensemble.
« Dans l’ensemble » parce que les scènes de combats sont peut-être trop détaillées et on s’y perd rapidement. J’ai un peu de mal à suivre dans les batailles et il arrive que quelques parties restent assez floues, mais ça n’empêche pas de comprendre ce qu’il se passe, juste de savoir quels mouvements exacts font les personnages.

Verdict : c’est pour l’instant un coup de cœur. J’ai beaucoup de mal à décrocher de l’histoire et j’ai hâte de pouvoir acheter les tomes 6 à 10 ! Je la conseille à quiconque aime la Dark Fantasy et… qui a l’estomac solide :D tout en sachant qu’à partir du tome 3 le gore se calme !

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup cette série, j'ai lu une douzaine de tomes pour l'instant, il faudrait que je reprenne !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est génial ! Je n'ai pas tellement avancé depuis cette critique, mais vraiment j'adore l'ambiance qui s'en dégage. Même si les deux premiers tomes sont franchement dégueu et bizarres, Guts est tellement attachant que ça donne envie de lire la suite !

      Supprimer