mardi 15 juillet 2014

Berserk, tome 6 à 11

Berserk

Tomes 6 à 11

Auteur : Kentaro Miura

Édition : Glénat

Genre : Manga

Description : 
À une époque médiévale où les guerres s'étalaient sur plus de cent ans, la troupe du faucon et son leader Griffith, désormais partie intégrante de l'armée régulière du royaume de Midland, accumulent les succès militaires. Notre héros, Guts, est maintenant un guerrier parmi d'autres, cherchant un endroit où il se sentira à son aise, et espérant l'avoir trouvé auprès de Griffith et sa troupe.
Celui-ci réconforte Guts, blessé après son combat contre Zodd l'immortel. Qu'est-ce qui pourra bien venir troubler la quiétude et la confiance que Guts semble enfin avoir trouvées ?
xxx
Retrouvez ici ma chronique sur les 5 premiers tomes de la série.
J'ai mis un peu de temps avant d'acheter la suite et de la lire et je dois vous avouer que même après une lecture coupée mon sentiment reste intact : cette série est un chef d'oeuvre ! Une fois plongée dedans il m'est très difficile d'en décrocher... pour être honnête, le seul moyen est que je lise d'une traite tous ceux en ma possessions, ensuite je dois attendre de les commander à ma librairie et de les recevoir. (ça fait durer le suspense et aussi du bien à mon porte-feuilles !)
La description que j'ai recopiée sur la couverture du tome 6 résume bien la situation telle qu'on la retrouve. Au lendemain du combat contre Zodd, Guts est considéré à part entière comme un membre de la troupe, où il s'est fait de vrais amis au cours des trois années passées à y combattre. On le retrouve fidèle à lui-même, avec peut-être en plus une petite touche d'humour qu'on ne lui connaissait pas vraiment car dans les premiers tomes ce rôle revenait surtout à Puck, le petit elfe. Sa relation avec Casca, plutôt conflictuelle (pour ne pas dire qu'ils se détestent) évolue et se complexifie, non sans une dose d'humour là aussi. Griffith, quand à lui, reste le mystérieux et adoré chevalier qu'il a toujours été, mais ses ambitions le portent sur des terrains très dangereux. Son ascension lui vaut un paquet d'ennemis prêts à tout pour le voir retourner à sa "place" de mercenaire.
À part ça ? il faut toujours avoir l'estomac solide. Baston, torture et viols sont toujours au rendez-vous, parfois un peu trop gratuitement (vous me direz... un viol est toujours de la violence gratuite malheureusement et quelques scènes en moins n'auraient vraiment pas été de refus).
Passons ce détail, l'histoire de fond est vraiment intéressante et évolue sur une pente surprenante, surtout dans les deux derniers tomes !
En bref : si vous avez entamé cette série ou si vous hésitez à la lire, soyez certains qu'au moins jusqu'au tome 11 c'est une merveille.


Cette lecture participe au challenge Dark Fantasy

4 commentaires:

  1. Celui-là aussi ! Ca fait un moment que j'en ai pas lu, mais d'après mes souvenirs, il était difficile de faire plus noir.
    Je sens que tu vas pas resté longtemps en Back to black ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est clair ^^ merci de me les comptabiliser ! J'avais pas tellement regardé les dates de publication de mes posts précédents, du coup c'est vrai que je ne resterai pas longtemps au premier échelon du challenge ! :)

      Supprimer
  2. Ah là là! Je te rejoins tout à fait, Berserk, c'est un vrai chef-d'oeuvre!
    Et là, encore, tu n'en n'es qu'au début, mais par la suite, je te garantis que ça se bonifie au fur et à mesure! (bon, depuis quelques tomes, ça stagne un peu, mais le dernières pages du tome 37 semblent annoncer un regain de santé pour la série!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il y a parfois des coups de mou et j'en attends encore à venir, mais c'est normal dans une série longue comme ça ! En tout cas pour l'instant je trouve que le meilleur est le tome 12, on est au summum au niveau de l'action avec les God Hands ! J'adore je suis de plus en plus fan de cette série ^^

      Supprimer