lundi 13 octobre 2014

Le Mythe de Cthulhu - H. P. Lovecraft

Le Mythe de Cthulhu
Auteur : H.P. Lovecraft
Genre : Fantastique, horreur
Description :
Partout dans le monde renaissent des rituels hideux, typiques d'un culte blasphématoire que l'on croyait disparu à jamais : le culte de Cthulhu. Les peuplades primitives se révoltent pour adorer d'odieuses idoles à l'effigie de la monstrueuse créature céphalopode, endormie depuis des millions d'années dans sa demeure sous-marine de R'lyeh. Les temps seraient-ils venus ? À travers les États-Unis, quelques hommes courageux, comme le professeur Angell, de Providence, l'inspecteur Legrasse et le premier lieutenant Johansen, vont tenter de s'opposer au réveil de Cthulhu. Mais que peut le courage contre une abomination venue d'outre-espace, dont la simple vue suffit à vous faire perdre la raison ?
 
xxx

Honte à moi pour la chronique qui va suivre. Je n'ai même pas réussi à achever la lecture de ce recueil de nouvelles tellement le contenu m'a semblé lourd et fatiguant.
Composé de récits faisant au maximum une 20 aines de pages, j'ai constamment lutté pour avancer ma lecture de celles-ci, en me répétant "c'est du Lovecraft, c'est un génie, je devrais bien réussir à aimer".

Raté.

J'ai apprécié l'imagination de l'auteur et l'idée générale de ses nouvelles, mais la façon de les raconter et le langage utilisé m'ont paru indigestes. Je n'aime pas du tout ce genre de récits et je dois avouer que quand ils sont mêlés à des propos racistes, antisémites, voir même simplement méchants à l'encontre de personnes d'une autre classe sociale, ça rend le résultat tout bonnement exécrable. Ce qui me pousse à me poser la question suivante : pourquoi tout cet attrait pour Lovecraft ? Le personnage était clairement un c** fini, qui avait juste le mérite d'une imagination débordante. OK il a créé une "religion" avec le dieu Cthulhu qui est intéressante et qui aurait matière à être superbement exploitée. Je lui reconnais un talent indéniable dans la structure de ses récits. Mais il les raconte d'une manière tellement désagréable que ça gâche pour moi tout plaisir de lecture.
Concrètement, ce qui me dérange, c'est la forme du récit dont on ne connait rien du narrateur. Ce sont des histoires à la première personne mais on ne pourrait pas être plus éloignés du personnage principal. Ensuite, ça pourrait tout aussi bien être le même à chaque fois, on n'en sait rien.
La quasi absence de dialogues ne m'aurait pas tant dérangée si le style littéraire n'était pas trop descriptif. On a l'impression de lire un journal de bord plus qu'une nouvelle. J'imagine bien que c'est l'effet désiré mais je trouve le résultat indigeste. Sans oublier le choix très peu judicieux de l'éditeur de donner comme titre "Le mythe de Cthulhu" alors que ce dernier n'est pas tant évoqué que ça, mis à part dans la première nouvelle.

Je ne vais pas m'attarder à descendre l'auteur, mais je ne comprends pas du tout ceux qui le qualifient de "génie".
Après si quelqu'un a une autre œuvre à me conseiller, je ne suis pas du tout contre renouveler l'expérience, mais je suis pour l'instant loin d'être convaincue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire