lundi 12 janvier 2015

Deadpool Massacre Marvel - Bunn & Talajic

Deadpool Massacre Marvel
Auteurs : Cullen Bunn et Dalibor Talajic
Édition : Panini Comics / Marvel Dark
Genre : Comics, super-héros
Description :
Que se passerait-il si Deadpool devenait un tueur impitoyable et incontrôlable ? Les Avengers, les X-Men, les Quatre Fantastiques ou encore Punisher parviendraient-ils à arrêter un Wade Wilson nihiliste, déterminé à tout massacrer sur son passage ? Découvrez à quoi ressemblerait l'univers Marvel si le mercenaire disert perdait la tête...

xxx

J'avais entendu beaucoup de choses sur Deadpool et feuilleté beaucoup de ses comics mais je n'en avais jamais lu un entier, principalement parce que je ne savais pas par où commencer. C'est un collègue libraire qui m'a conseillé de débuter par celui-ci. C'est même, il me semble, le premier Marvel que je lis.

Je n'ai pas été très longue à convaincre de l'acheter étant donné que la couverture est absolument magnifique ! En y ajoutant le fait que la collection Marvel Dark est elle aussi superbe, je peux vous dire qu'on a un vrai petit bijou dans les mains. J'ai tout de suite accroché au design de l'ouvrage et ça a été un réel plaisir de découvrir des graphismes tout aussi agréables à l'intérieur. On a parfois des surprises lors de ré-éditions de vieilles histoires ; ce n'est pas le cas ici. Les dessins sont simples et modernes, numériques, très complets avec juste ce qu'il faut de détails. Un petit plaisir visuel.

Pour ce qui est de l'histoire, elle débute alors que le Professeur X fait interner Deadpool dans une sorte d'asile... où Psycho-Man va réussir à se faire une place dans sa tête (déjà très occupée...) et dévorer toutes ses autres voix intérieures. Psycho-Man prend alors le contrôle du mercenaire et en fait une arme de destruction massive avec pour seul objectif d'éliminer tous les super-héros et super-vilains de la surface de la Terre.
La liste est longue et ne cesse de s'allonger...  Deadpool est suréquipé, il possède toutes les armes nécessaires à éliminer un à un tout ce qui a "super" dans le nom... et pas le temps de pleurer la mort de Spider-Man ou Thor, on passe déjà au massacre du héros suivant. C'est assez triste.
Deadpool est, lui, un personnage torturé, malade, qui proclame connaître la vérité sur le monde, mais pourtant très charismatique et drôle. Il est très dur de ne pas s'attacher à lui, même quand il tue les héros que l'on connait.

On se pose la question tout au long de la lecture s'il va finir par être arrêté, et si oui... par qui !?

Je ne vais rien vous dire sur la fin... mis à part qu'elle est épique ! Rien que pour la dernière planche, je vous recommande vivement de le lire.
Mon verdict sur Deadpool est que j'en veux encore, ce texte était trop court ! Pour ça peut-être qu'une histoire "bonus" a été glissée à la fin ?

Car oui, les dernières pages présentent une histoire courte de Remender et Opeña : Appetite for Destruction.
Deadpool se retrouve coincé dans une usine où une vilaine madame le fait devenir obèse... une petite histoire de 9 pages qui est tout simplement énorme ! (sans jeu de mot pourri...)
J'ai vraiment adoré et beaucoup ri pendant ma lecture. Raison de plus pour acquérir le petit bijou ;)
Il n'est pas beau 'Pooly quand il est gros comme ça ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire