lundi 23 mars 2015

Servir Froid - Joe Abercrombie

Servir Froid
Auteur : Joe Abercrombie
Édition : Bragelonne
Genre : Fantasy
Description :
« Abercrombie enchaîne si bien les trahisons, les rebondissements et les retournements de situation qu'il entretient le suspense jusqu'au bout. C'est son meilleur roman. » George R.R. Martin, l'auteur du Trône de Fer.

C'est le printemps en Styrie. Et avec le printemps, vient la guerre. La guerre est un enfer, mais c'est aussi un gagne-pain pour certains, comme Monza Murcatto, la plus célèbre et redoutée des mercenaires au service du grand-duc Orso. Ses victoires l'ont rendue très populaire... trop, même, au goût de ses employeurs. Trahie, jetée du haut d'une montagne et laissée pour morte, Monza se voit offrir en guise de récompense un corps brisé et une insatiable soif de vengeance. Quoi qu'il lui en coûte, sept hommes devront mourir. Elle aura pour alliés un soûlard des moins fiables, le plus fourbe des empoisonneurs, un meurtrier obsédé par les nombres et un barbare décidé à se racheter une conscience. C'est le printemps en Styrie. Et avec le printemps, vient la vengeance.

xxx

Peut-on faire une chronique sur un livre que l'on n'a pas terminé ? Je dirais bien que normalement non. Je ne le fais pas habituellement, parce que je considère que c'est de l'arnaque. Mais pour le coup, j'ai tellement l'impression que cette fois ci JE me suis fait arnaquer, que j'avais envie de le partager avec vous.

Serais-je en train de me lasser sérieusement de la fantasy ? Il semblerait bien ! Ou du moins de la fantasy "classique". J'aime toujours autant les récits originaux, dépourvus de grandes batailles et où il y a une réelle profondeur côté personnages. Autant vous le dire tout de suite : Servir Froid n'entre pas dans cette catégorie...

Il était présenté comme un bouquin à couper le souffle, très bien noté par Elbakin et certains blogueurs, un roman à lire absolument, plein de rebondissements. Mais AU SECOURS ! Je l'ai trouvé d'un ennui sans nom !
Il possède un schéma narratif très marqué : chaque partie se déroule de la même façon. Il faut attendre la moitié du roman (de 670 pages !!) pour que cela change un peu. Sauf qu'à ce moment là, tout l'attrait a disparu ! Comment vouloir continuer à lire, quand on s'est forcés pendant presque 300 pages ?
Le prologue m'avait beaucoup marqué, je dois l'avouer. J'avais adoré et j'ai senti un bon potentiel, mais ce sentiment s'est très rapidement atténué. J'ai continué ma lecture à reculons, parce que je ne voulais pas me laisser abattre. L'objet en lui-même est magnifique, et m'a aussi coûté une petite fortune, alors je ne voulais pas qu'il ait raison de moi. Sauf que j'ai aussi lu entre deux pas mal d'autres lectures bien plus intéressantes et qu'il était de plus en plus difficile de me remettre dedans à chaque fois... jusqu'à ce que ça soit impossible. Voilà, j'ai définitivement jeté l'éponge à la page 393.

Les personnages se veulent originaux et imprévisibles, ce qui les transforme finalement en clichés ambulants. Ils sont superficiels et on ne s'y attache qu'un petit peu, mais à aucun moment on a l'impression de les connaître (et par conséquent il est dur de partager leurs émotions). Leur comportement n'est pas toujours cohérent.
L'histoire est sans intérêt. La Fantasy est, pour moi, avant tout un moyen de se distraire. Ça fait rarement réfléchir, mais ça nous permet de vivre des aventures et passer de bon moments de lecture. Ce livre ne m'a même pas apporté de distraction, ce n'était qu'un calvaire parce que je culpabilisais de le laisser de côté.

J'en suis vraiment déçue. Plusieurs autres romans de Abercrombie me faisaient de l’œil, mais je pense que je vais passer mon tour et continuer à chercher les perles rares, originales, du genre.

Voilà pour le coup de gueule. Je serais très curieuse maintenant d'avoir l'avis de quelqu'un qui l'a terminé :)

Cette lecture participe aux challenges Lecture Imaginaire 2015
et Dark Fantasy Challenge


1 commentaire:

  1. Oh ben mince ! c'est vrai que cet auteur a toujours d'excellents retour !

    RépondreSupprimer