mardi 14 avril 2015

Des milliards de tapis de cheveux - Andreas Eschbach

Des milliards de tapis de cheveux
Auteur : Andreas Eschbach
Edition : J'ai Lu
Genre : Science-Fiction
Description :
Quelque part aux confins de l'empire se niche une petite planète que sule une curieuse coutume distingue de ses consoeurs : depuis des temps immémoriaux, les hommes, tisseurs de père en fils, y fabriquent des tapis de cheveux destinés à orner le palais des étoiles de l'empereur.
Pourtant, certains, tel cet homme au passé nébuleux qui prétend venir d'une lointaine planète, racontent que l'empereur n'est plus. Qu'il aurait été tué par des rebelles. Mais alors, à quoi - ou à qui - peuvent donc servir ces tapis ?

xxx

Des milliards de tapis de cheveux... parlons du titre, déjà. C'est la première chose qui m'a attiré et je dois avouer que j'ai à peine lu le résumé avant de l'ajouter à ma liste d'envie. Ensuite, l'avis favorable de copains sur Lecture Imaginaire m'ont décidé à sauter le pas. De plus, je n'ai jamais lu d'imaginaire allemand, c'est donc une découverte sur pas mal de points.

La narration du roman est assez particulière : on change de point de vue à chaque chapitre, parfois même d'époque, de planète et d'ambiance. Ca ressemble plus à une succession de nouvelles dans une même galaxie, avec pour beaucoup une trame commune. Cependant, certains semblent être des pièces perdues au milieu de ce puzzle, et on ne découvre leur place et leur utilité qu'à la toute fin du roman !

Malgré cette diversité dans les récits, on n'a pas l'impression de survoler l'intrigue, ni de passer trop vite d'un thème à l'autre.
Et l'intrigue, justement... des tisseurs crééent des tapis de cheveux pour les offrir à l'Empereur qui règne sur la galaxie, et ainsi avoir l'immense privilège de décorer son palais. Sauf qu'une rumeur stipule que cet Empereur serait mort, et en plus personne n'a jamais vu le moindre tapis dans le palais des étoiles... un grand mystère qui se résoud par miettes au fil des différentes histoires.

Un bémol, peut-être ?
J'ai adoré le début, chaque petite histoire nous faisait découvrir un peu plus l'univers créé par l'auteur, j'étais emballée, je dévorais même l'histoire vers le milieu du roman, et puis...
Et puis l'auteur nous a changé complètement d'endroit, de personnages et d'ambiance, et il m'a perdu. Pendant quelques chapitres je ne savais plus où il m'emmenait, ce qui m'a donné un goût amer dans la bouche, et ce sont seulement les trois derniers chapitres qui m'ont permi de retrouver l'intérêt du livre, mais aussi et surtout de faire les liens entre toutes les parties, dont celles qui m'avaient perdues.

C'est dans l'ensemble une lecture très agréable, mais pas au point d'être un coup de coeur. C'était plaisant et dépaysant comme histoire !
Cette lecture participe au challenge 2015
lancé par Lecture Imaginaire

5 commentaires:

  1. Premier commentaire et premier pas de ma nouvelle vie :p !

    Ton article m'a vraiment donné envie de lire ce livre ! Certes j'en avais déjà entendu parler en salon et je saute sur un peu tous les prétextes mais avoir un avis permet de se faire une idée tangible du roman. Donc, merci ;) ! (mon porte feuille te remercie moins...)

    Mélu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ne sont jamais contents, ces portes-feuilles ! D'ailleurs je pense que tu peux le trouver sans trop de problèmes en bibliothèque :)
      (Aaah malheur ! une libraire qui conseille l'emprunt u__u mais bon sachant que mon exemplaire a été acheté d'occas' je suis mal placée pour faire des critiques là dessus :p)

      Supprimer
    2. Hmm les bibliothèques que je côtoie ne sont pas très branchées SF... :/ (such a shame I know) je pense que ça sera achat ^^ !

      Supprimer
  2. Un excellent roman (même si c'est bien plus qu'un roman), une oeuvre unique ! Personnellement, je n'ai eu aucun bémol, même s'il est vrai que l'ambiance poussiéreuse et désertique des débuts est incroyable et donne envie d'y revenir. ^^

    RépondreSupprimer
  3. Pas de bémol chez moi non plus, j'ai adoré, la narration est très maîtrisée (mais peut certes être un peu déstabilisante), jusqu'à la terrible révélation finale.
    Un chef d'oeuvre de SF, qui plus est accessible à n'importe quel lecteur (pas seulement les férus du genre).

    RépondreSupprimer