lundi 21 septembre 2015

Persuasion - Jane Austen

Persuasion
Auteur : Jane Austen
Edition : Archipoche (pour ma lecture)
Genre : Romance
Description :
Anne est la seconde fille de l'honorable Sir Elliot de Kellynch. Persuadée par son amie Lady Russel, elle a dû rompre ses fiançailles avec le jeune Frederick Wentworth, un officier de marine pauvre, car il ne présentait pas les assurances d'un bon parti. Huit ans plus tard, sa famille connaît des revers de fortune. Son père décide alors de louer le château familial à l'amiral Croft, qui se trouve être le beau-frère de Frederick. Anne appréhende de revoir celui qui est resté son grand amour. Alors que s'achève la guerre avec la France, le capitaine Wentworth, fortune faite, revient avec le désir de se marier pour fonder un foyer. Il a conservé du refus d'Anne la conviction que la jeune fille manquait de caractère et se laissait trop aisément persuader...

xxx

Je ne sais pas si c'est ma traduction qui est mauvaise, mais je dois avouer avoir trouvé ce livre bien moins bien écrit que Orgueil et Préjugés, que j'avais lu en 2013. Si j'ai retrouvé le même l'esprit et le fond de l'histoire que j'avais vraiment apprécié, le style d'écriture n'y était pas du tout. Tout est survolé, à la limite du bâclé, à commencer par les relations entre les personnages. Les conversations sont à peine retranscrites et à la va-vite. Je trouve ça vraiment dommage parce que j'avais adoré le côté léger de Austen, mais qui est ici poussé à l'extrême.

Malheureusement, et comme souvent avec les auteurs de cette période, il y a des bonnes et mauvaises traductions, et comme mon exemplaire était un livre gratuit offert en librairie, ça ne m'étonnerait pas qu'il fasse partie de la deuxième catégorie.

Ca a un peu gâché ma lecture car même si l'histoire de fond était vraiment bien, la relation entre Anne et Frederick très prometteuse, j'ai lu le livre rapidement et sans implication sentimentale de ma part car j'avais constamment l'impression de passer à côté de quelque chose.
Un point par contre m'a vraiment... dérangé ? disons que je ne sais pas si j'ai apprécié ou non. On a ici une critique de la société de l'époque, de cette règle des classe sociales et des mariages entre riches, personnes d'une classe inférieure ou supérieure, et tout ce qui était de mise à l'époque. Si Anne doit attendre que son cher et tendre devienne riche et important pour l'épouser, il reste quand même qu'elle fini par épouser l'homme qu'elle aime sans un regard à ce qu'il était quand ils se sont rencontrés. Un genre de Happy Ending qui aurait pu inspirer Disney si les rôles n'avaient pas été inversés et si Frederick avait pu être un beau et riche prince.
La place des femmes, notamment post-mariage, est aussi bien discutée. L'inégalité homme/femme était très importante à l'époque et on le sent à chaque instant. Je ne sais pas si Austen se voulait féministe à l'époque, mais malheureusement les discours qui en ressortent à la notre ne laissent pas cette impression. Bien sûr, il faut remettre le livre dans son contexte, mais certains débats pourraient faire grincer des dents, notamment le fait que les hommes aient trop à faire dans leur vie si agitée et active pour s'attarder sur les sentiments des femmes, et que celles-ci n'ont rien d'autre à faire et ont, par conséquent, des sentiments bien plus profonds et vrais que les hommes. Moui... disons que de nos jours ce genre de raisonnements n'a plus rien de féministe, mais on sent la volonté d'Austen de défendre la cause des femmes, avec des héroïnes intelligentes et pleines d'esprit, sans toutefois être des modèles de beauté. Ce sont aussi elles qui finissent le plus heureuse, ce qui pour moi est le principal car le message est clair : la beauté intérieure, l'intelligence, l'ouverture d'esprit et la culture comptent bien plus que la beauté physique.

Là dessu, j'envisage me pencher bientôt sur les adaptations qui en ont été faites pour m'autoriser un petit fangirling qui est souvent de mise avec Jane Austen ;)

Cette lecture participe au challenge 2015
lancé sur Lecture Imaginaire

4 commentaires:

  1. Je confirme, la traduction archipoche est mauvaise. Cela dit, ce livre reste très différent d'Orgueil et Préjugés et il n'est pas impossible que Jane Austen ne l'ait pas autant fignolé que ce qu'elle aurait voulu avant de mourir. Quant aux adaptations, je n'en aime aucune :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai vu que celle de 2007, plutôt pas mal. Mais ça ne dépasse pas ce stade, il y a plein de trucs qui ne vont pas dans l'histoire ^^ (et le baiser est super nul, alors que c'est en général le meilleur moment d'un Austen !!!)

      Supprimer
    2. Ah merci!! Ce baiser, quelle horreur!!!!

      Supprimer
  2. Je ne me suis pas encore lancée dans ce roman mais ton avis me donne envie de le laisser dans ma PAL encore quelques temps ^^

    RépondreSupprimer