samedi 31 octobre 2015

Batman : L'An Zéro - Snyder & Capullo


L'An Zéro, partie 1 et partie 2
Batman, tomes 4 & 5
Auteurs : Scott Snyder & Greg Capullo
Edition : Urban Comics
Genre : Comics / super-héros
Description :
Il y a cinq ans, Bruce Wayne, jusqu'alors porté disparu, est revenu à Gotham, bien décidé à mener une guerre au crime. Mais le poids de son héritage le pèse, et son plus grand adversaire ne sera pas le Red Hood et son gang mais bel et bien une nouvelle menace issue des Entreprises Wayne !

 xxx

Le cycle lancé par Snyder et Capullo comporte jusqu'ici trois arcs distincts : celui axé sur la Cour des Hiboux, celui sur le Joker que l'on rencontrait dans le troisième tome, et maintenant les origines du super-héros, pour les tomes 4 & 5. Dans son édito d'introduction, Snyder nous parle de Année Un, le très célèbre comics de Frank Miller, un chef d’œuvre et une source d'inspiration pour tous les scénaristes qui l'ont suivi. Snyder prend le parti d'écrire sa propre version des origines, d'offrir au lecteur quelque chose de nouveau et différent de tout ce qu'on a vu. Comme il l'a dit "Je veux que notre récit soit l'anti-Année Un. [...] Notre mission est de fournir à la nouvelle génération sa propre vision de l'origine de Batman, à la fois innovante, complexe et mémorable."

Là dessus, pas de toute, il a réussi son paris car il innove largement. La première partie de L'An Zéro nous offre son lot de flash-backs, ellipses temporelles et autres qui coupent et hachurent le récit un peu dans tous les sens. Il est dur de suivre la ligne directive pendant les premiers chapitres, jusqu'à ce que le grand mystère de cet arc pointe son nez sous les traits du chef du gang Red Hood, ce personnage cynique et mystérieux dont on ne connait pas l'identité, mais que tout lecteur connait.
Puis, dans le deuxième tome de cet arc, vient un autre méchant : le Sphinx, et là... ça part dans une direction que j'ai pas trop appréciée, d'autant que je ne voyais pas comment elle pourrait mener, par la suite, aux événement des deux premiers tomes, qui se passent des années après (oui, oui, sortez les médicaments, vous allez avoir des maux de tête à essayer de tout remettre dans l'ordre).
Le verdict, c'est que Snyder réussi son paris de nous surprendre, mais pour ma part ça n'a pas été dans le bon sens et la magie n'a pas opéré. Je continuerais quand même de suivre cette série parce que je l'apprécie, mais je les achèterai avec un peu moins d'entrain à l'avenir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire