jeudi 12 novembre 2015

Retout au Pays / Le Prince Bâtard - Robin Hobb

Retour au Pays
Auteur : Robin Hobb
Édition : Pygmalion / J'ai Lu
Genre : Fantasy / Nouvelles
Description :
Ce que l'esprit conscient ne perçoit pas, le cœur le sait déjà. Dans un rêve. j'ai traversé comme le vent ce désert des Pluies, en rasant le sol mou, passant au travers des ramures qui se balançaient. Insoucieuse de la fange et de l'eau corrosive, j'ai pu voir soudain la beauté aux multiples strates des alentours. Je me tenais en équilibre, oscillant, comme un oiseau, sur une fronde de fougères. Un esprit du désert des Pluies m'a murmuré : "Essaie de le dominer et il t'engloutira. Incorpore-toi à lui, et tu vivras."

xxx

 En grande amoureuse de l'univers créé par Robin Hobb, je me donne pour obligation de lire tout ce qu'elle peut avoir écris dessus (j'ai encore de la marge vu que je n'ai pas encore mis le nez dans les Aventuriers de la Mer, et qu'elle rédige une nouvelle trilogie de l'Assassin Royal ^^). Je me suis donc mise en quête de ses nouvelles, à commencer par celle-ci. Nommé "prélude", Retour au Pays n'en est pas vraiment un, car il n'apporte pas beaucoup d'éléments à l'univers. C'est plutôt un petit bonus, un cadeau fait aux fans (et à son porte-feuilles ?) qui nous permet de revenir, une fois de plus, dans le Désert des Pluies. On découvre ici un journal de bord, celui de dame Carillon de Rochecarre, qui raconte son périple après avoir été contrainte, avec son  mari et leurs enfants, de quitter Jamaillia pour aller fonder une colonie dans le Désert des Pluies. Artiste avec une grande force de caractère, Carillon va aller à reculons dans cet univers nouveau et inhospitalier, allant de difficulté en difficulté. L'histoire s'apparente un peu à un roman de survie, décrivant les étapes d'une adaptation dans ce pays bien désagréable.

Sous forme de journal, on survole très rapidement l'histoire et tous ses détails. On est très loin de ce que Hobb nous offre habituellement, des récits complexes avec des personnages très bien développés. Malheureusement, tout semble un peu fade, Carillon ne s'attarde que sur peu de choses, et c'est bien dommage car l'histoire aurait méritée d'être étoffée, quitte à en faire un roman plus imposant et non une nouvelle.
De même, j'ai trouvé que le personnage de Carillon est bien trop semblable à celui de Alise, et par conséquent tout ce qu'elle a pu faire m'a semblé prévisible. Alors, bien sûr, l'histoire des Cités des Anciens a été écrite bien après, mais du coup Carillon paraît comme un brouillon d'Alise, qui elle aura droit à une série complète lui permettant de développer un peu son caractère.

Ensuite, le gros défaut du livre est son format : à l'origine la nouvelle était publiée dans un recueil en VO, alors qu'elle est présentée par les éditeurs français comme un court roman, et donc un peu cher pour son contenu. Malheureusement, on ne changera pas les vieilles mauvaises habitudes des deux éditeurs français de l'auteure, qui ont l'air de considérer que tout lecteur de Hobb est riche ;) leur en déplaise, j'aurais trouvé cette nouvelle d'occasion, et la suivante empruntée à la bibliothèque.

Du coup, ce qui en résulte, c'est un bon potentiel d'histoire, une problématique très intéressante, mais qui aurait été bien mieux en étant plus développée. On reste un peu sur notre faim et le texte n'apporte pas grand chose mais, finalement, en tant que fan j'ai quand même aimé retourner dans le Désert des Pluies.
__________________ 

Le Prince Bâtard
Description :
Une lointaine légende raconte que le prince Pie, doué du Vif, fut destitué de son trône par une conjuration de nobles soucieux de préserver l'intégrité de la lignée des Loinvoyant. Derrière le mythe, cependant, se cache une vérité beaucoup plus complexe : fils bâtard de Prudence de Castelcerf, affublé de la robe pie du cheval de son père, élevé par une roturière, le prince vit son accession au pouvoir marquée par un écheveau d'intrigues politiques à l'origine des polémiques sur le Vif, qui changèrent à jamais le visage du royaume des Six-Duchés.

xxx

Par la plume de la jeune Félicité, Robin Hobb nous fait ici découvrir l'histoire de Prudence Loinvoyant et de son fils, le célèbre Prince Bâtard, cité à de nombreuses reprises dans l'Assassin Royal. Le récit se présente comme un témoignage destiné à rétablir la vérité sur un personnage dont l'histoire et le nom ont de trop nombreuses fois été bafoués. Un récit  en deux parties : la première traitant de ladite princesse Prudence et de comment elle en vint à enfanter le Prince Pie, puis une seconde qui nous raconte comment celui-ci a pu gagner ce surnom, à ses dépends.
Contrairement à la nouvelle critiquée ci-dessus, nous avons ici réellement affaire à un court roman, de 152 pages bien denses qui raviront le lecteur. Elle apporte à mon goût un vrai plus à l'histoire des Six Duchés et de Fitz car il a lui-même été très souvent comparé à ce fameux Prince.
Le récit n'est pas même sans rappeler son histoire et tous les tourments qu'il a pu connaître à la cour de Castelcerf durant ses jeunes années. Ça m'a même donné envie de tous les relire !! Mais je pense que je vais me contenter de commencer la nouvelle trilogie de l'auteur que j'ai jusqu'ici laissée de côté en attendant de laisser un peu d'avance à l'auteure et aux éditeurs (mais comme le tome 3 est enfin annoncé, et sera donc vite suivi du 4, je vais enfin pouvoir me lancer !!!)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire