mercredi 2 décembre 2015

Contes de Terremer - Urusula K. Le Guin

Contes de Terremer
Cycle de Terremer
Auteur : Ursula K. Le Guin
Edition : Livre de Poche
Genre : Fantasy
Description :
Terremer est un nom magique, mais Terremer est d’abord un lieu magique, ensorcelé, un chapelet d’îles. La plus étrange et la plus puissante est l’île de Roke, qui abrite l’école des sorciers.
Car, dans le monde de Terremer, la sorcellerie est une science qui se pratique selon des règles strictes.

Ursula Le Guin est revenue explorer sa création dans ces contes qui se situent avant, entre ou après les événements décrits dans Terremer, publié dans la même collection.

xxx

8 ans après la publication de Tehanu, Le Guin décide d'explorer à nouveau le monde de Terremer, son histoire et les personnages qu'elle nous a fait connaître. Agrémenté d'une introduction de l'auteure, qui explique dans un premier temps ce choix de retourner à Terremer, puis le choix de le faire par le biais de plusieurs nouvelles, elle nous donne aussi son point de vue sur certaines choses comme les éditeurs et auteurs de fantasy qui ne cherchent plus l'originalité mais épuisent des filons qui "rapportent" (ce que manifestement elle ne considère pas avoir fait ^^). J'ai trouvé ça très intéressant, surtout que ce n'est pas une nouveauté que cette femme est intelligente et clairvoyante.
De plus, elle a une vision et une façon de présenter son œuvre qui sont originales. Une introduction, donc, qui apporte un vrai "plus" à l'histoire.
En deuxième cadeau, avant de commencer la lecture de la première nouvelle, on découvre aussi une nouvelle carte de Terremer, cette fois-ci issue d'un livre d'histoire d'enfants, qui change un peu par rapport à celle qu'on trouve au début de chaque tome.

Puis, au fil des cinq histoires de ce récit, on découvre Terremer par le biais de divers personnages parfois totalement inconnus et parfois dont on avait déjà entendu parler. La première nouvelle, Le Trouvier, qui est aussi l'une de mes préférées, nous fait par exemple explorer les origines de l'école de Roke avec le récit de Loutre, un mage très attachant, alors que Libellule est la suite directe de Tehanu.
Mais si Le Guin nous montre certains nouveaux aspects de son univers, comme une histoire d'amour (disons qu'on n'y est pas tellement habitués), elle ne prend pas tellement de risques. On pourrait même lui reprocher que tous ses personnages se ressemblent, et je trouve ça dommage.

En dehors du fait que Loutre m'ait fait penser à Ged et Silence à Tehanu, j'ai aussi trouvé qu'ils avaient tous le même genre de personnalité : mages, dotés de très grands pouvoirs qui surprennent même les Maîtres de Roke, la plupart destinés à en devenir eux-même. J'aurais aimé dans ces nouvelles découvrir un autre aspect de cet univers qui est très varié dans ses populations et classes sociales ou découvrir l'influence de la magie pour quelqu'un qui ne la possède pas.
Pour autant, ça n'a pas empêché que j'ai adoré lire ce livre, comme j'adore toujours les écrits de l'auteure, mais j'ai l'impression qu'elle aurait pu faire plus. Je voulais être surprise.

Le petit plus du recueil, ou plutôt encore un, après la carte et l'avant propos, c'est le dossier en fin d'ouvrage, qui donne un arrière-goût de collection à un petit livre de poche de rien du tout. Le Guin nous offre une description de Terremer, de ses peuples et de sa culture afin d'approfondir notre savoir. Ça se dévore avec appétit et une curiosité sans limites.

Terremer fait depuis un moment partie de ces livres que je n'oublierai jamais, qui transportent en esprit comme en sensation et dont on ne revient jamais complètement. C'est avec un peu de regret que je vais entamer le dernier volume, Le Vent d'Ailleurs, et découvrir le fin mot de cet univers riche.

http://le-dragon-qui-lit.blogspot.fr/p/c.html

2 commentaires:

  1. Un jour je lirai Terremer, oui un jour... ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'en garde un bon souvenir de cette anthologie, un jour je relirais tout le cycle pour en faire une chronique digne de ce nom ^^.

    RépondreSupprimer