lundi 18 janvier 2016

La Communauté de l'Anneau - J.R.R. Tolkien

La Communauté de l'Anneau
Le Seigneur des Anneaux, tome 1
Auteur : J.R.R. Tolkien
Genre : Fantasy
Éditions : Christian Bourgois / Folio Junior / Pocket
Description :
Dans les vertes prairies de la Comté, les Hobbits, ou Semi-hommes, vivaient en paix... Jusqu'au jour fatal où l'un d'entre eux, au cours de ses voyages, entra en possession de l'Anneau Unique aux immenses pouvoirs. Pour le reconquérir, Sauron, le seigneur ténébreux, va déchaîner toutes les forces du Mal... Frodon, le Porteur de l'Anneau, Gandalf, le magicien, et leurs intrépides compagnons réussiront-t-ils à écarter la menace qui pèse sur la Terre du Milieu ?

xxx

Il y a deux ans, j'avais par un élan d'inspiration lu La Communauté de l'Anneau qui trônait dans ma PAL depuis de nombreuses années. Ma mère avait acheté un beau coffret de la trilogie (chez Folio Junior, j'ai d'ailleurs utilisé les couvertures que je possède pour la description) après avoir vu le succès qu'avaient eu les films auprès de ses trois mioches. Résultat, il aura fallu plus de 10 ans avant qu'ils soient dépoussiérés. Que dis-je ? Qu'il soit. Car les suites sont encore intactes. J'aurais toujours eu besoin de grande motivation pour me plonger dans n'importe lequel des livres de Tolkien, redoutables et réputés. Je n'avais pas eu l'envie de continuer la série il y a deux ans, mais aujourd'hui après avoir découvert les origines de la Terre du Milieu avec le magnifique Silmarillion, je retente l'aventure en commençant par une relecture de La Communauté.

Deux ans après avoir lu l'histoire et près de quinze après l'avoir découverte à l'écran, je l'ai trouvée inchangée, fidèle à elle-même : magnifique et passionnante. C'est une œuvre d'art, et pourtant ce premier volet est loin d'être mon préféré côté films, c'est donc avec encore plus d'envie que je vais me plonger dans Les Deux Tours. Cependant la relecture apporte quelques bémols : déjà plus de surprise quand aux éléments qui ne sont pas dans le film, je savais complètement à quoi m'attendre et je connais l'histoire par cœur. Je ne dirais pas que ça m'a ennuyé mais certains passages en sont devenus longuets. Ensuite, la traduction beurk beurk ! Après le très poétique Silmarillion, c'est dur de retourner à un style un peu plus accessible et dont beaucoup de noms ont changés, pas forcément en bien (Numenor devenu Ouistrenesse, même s'il me semble que le nouveau nom de cette région en VO est aussi très moche). Je ne sais pas si c'est le changement d'Âge du récit ou le traducteur qui sont à blâmer mais j'ai trouvé ça très dommage et j'ai perdu quelques repères au début (bien sûr, on s'habitue vite au style quoi qu'il en soit).

Malheureusement, je ne pourrais jamais être objective quand à la qualité de l’œuvre car je l'ai découverte par son adaptation et je n'arriverais jamais à me défaire des images imposées par Peter Jackson. Ce n'est en aucun cas un reproche car je trouve son adaptation très, très réussie et fidèle au maximum ! Si certains passages ont été raccourcis, à aucun moment il ne prend la liberté de changer le récit.
Ceci étant dit, est-ce que lire Le Seigneur des Anneaux apporte vraiment quelque chose à celui qui aura vu les films ? Oui et non... l'adaptation est très fidèle, mais le fan saura toujours trouver une grande quantité de détails nouveaux. Pourtant, pour ceux qui n'ont rien à faire des petits détails, La Communauté de l'Anneau n'apporte pas grand chose hormis quelques scènes et petites aventures.

Pour ma part, si je continue sur ma lancée avec le tome 2 (je ne m'autorise aucune pause, ça m'aura déjà fait défaut il y a deux ans et je n'ai jamais repris ensuite !) je pense que je ne les relirais pas pour autant par la suite mais re-regarderais plutôt avec plaisir la trilogie cinématographique (que d'ailleurs je visionne au moins tous les deux ans, voir tous les ans, comme un pèlerinage obligatoire !) qui m'a ouvert les yeux il y a tant d'années sur le monde merveilleux de la Fantasy.

8 commentaires:

  1. Le pèlerinage obligatoire de Tolkien, ô comme je te comprends !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en version longue évidemment ! :p
      *Tu as vus ils vont faire un ciné-concert à Paris d'ailleurs !!!*

      Supprimer
  2. Bonne continuation avec cette grande (dans tous les sens du terme !) saga.
    J'attends la fin de la parution de la nouvelle traduction (et une grosse intégrale reliée) pour m'y remettre. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu es patient pour l'intégrale, mais j'espère aussi qu'on aura le droit à une belle édition illustrée un jour.

      Supprimer
  3. C'est vrai que ça doit pas faire pareil de lire les livres en ayant les films en tête... Pour moi les livres ont leurs particularités : un temps plus lent, un univers beaucoup plus détaillé, et quelques délicieuses absurdités genre Tom Bombadil :D
    Pour les problèmes de noms la nouvelle traduction lisse un peu tout ça (et est plus proche de la VO et donc des films, paradoxalement).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier tome a plus de lenteur c'est vrai, je me rends compte avec le deuxième que c'est le point de vue omniscient qui n'est pas là (les scènes avec Eowyn ou Eomer par exemple, quand ils ne sont pas avec un membre de la compagnie). C'est vraiment agréable de découvrir la vraie histoire, mais impossible de se séparer des films tellement ceux-ci sont fidèles !

      Supprimer
  4. C'est étonnant de lire le Silmarillon avant Le seigneur des anneaux. Tu n'es pas entrée dans Tolkien par la porte la plus facile on va dire.
    Je te souhaite un excellent voyage en Terre du Milieu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu sais j'avais déjà lu le Hobbit, les Enfants de Hurin et la Communauté, donc ce n'était pas mon premier Tolkien ^^ mais je préférais le lire avant pour comprendre toutes les références dans le SdA :)

      Supprimer