vendredi 23 septembre 2016

Génération K - Marine Carteron


Kassandre, Georges et Mina.
Trois jeunes que tout oppose mais aux destins liés.
Séparés par leur naissance et leur milieu social, ils ont en commun un ADN unique à l'origine de leurs pouvoirs.
Un ADN qui attise bien des convoitises et va les obliger à fuir pour sauver leur vie. Ka l'aristocrate, Mina la fille de domestique et Georges le fils de personne ne le savent pas encore mais ils ne sont pas seuls.
Ils sont la Génération K.

xxx

Au milieu de tous les livres que j'ai pu lire ces derniers mois, Génération K est la plus belle surprise. L'auteure, française, est principalement connue pour sa trilogie Les Autodafeurs, qui a l'air géniale mais que je n'ai jamais eu l'occasion de lire. Je m'attendais à quelque chose de sombre et d'original, je dois avouer que j'ai été servie !
Le récit est cru, violent, voir dérangeant. Les héros ne sont pas forcément attachants, mais leur histoire l'est.
Kassandre, issue d'une famille où tout le monde a un prénom commençant par la lettre K, est une aristocrate rebelle, fan de black métal et ayant pour motivation dans la vie d'emmerder ses parents (chose qu'elle réussit à merveille).
Mina est sa meilleure amie, et pratiquement sa soeur, car sa mère est la nourrice de Kassandre. Un monde les sépare pourtant, car Mina est considérée comme une servante par la famille de Ka.
Georges, quand à lui, est orphelin, élevé dans la rue, habitué des maisons de corrections, infractions et de la prison.
Tous les trois ont des dons particuliers. Ils ne volent pas comme les personnages de Marvel ou Heroes. Leurs pouvoirs sont beaucoup plus sombres, beaucoup plus humains. Et leurs destins sont liés étroitement dans une ambiance de fin du monde biblique.

Vous l'aurez compris, on a quelque chose de très sympa ici, original sans l'être tout à fait, et surtout qui donne l'eau à la bouche. Premier tome d'une trilogie, il donne envie d'avoir la suite sous la main ! D'autant plus que son contenu plaira aux ados comme aux adultes, mais je déconseille vivement en dessous de 14 ans tant le contenu peut être violent.

2 commentaires:

  1. Kassandre Bathory de Kapolna24 septembre 2016 à 07:14

    Un grand merci pour la lecture et la chronique !!!
    PS : fait gaffe à ton dragon. Même s'il sait lire je suis bien placée pour te dire que ces bestioles sont imprévisibles ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ka ! Je sais bien, c'est pour ça que je les aime, ils sont imprévisibles ;)

      Supprimer