dimanche 6 novembre 2016

Foire du Livre de Brive 2016


Hello !

Alors que toute la blogo parle encore des Utopiales de la semaine dernière, eh bien moi je viens vous raconter ma journée-et-demi à la Foire du Livre de Brive. C'est bien moins folichon d'un coup, mais pourtant c'était très, très sympa !

Bon, déjà, comme le magasin en organise une partie, je suis baignée dedans depuis des semaines, et donc gonflée à bloc. Malheureusement, être partenaire n'aura pas signifié travailler sur place, je me suis donc baladée en touriste, armée d'un badge de libraire permettant une accélération de la file d'entrée et d'une pile de livres à faire dédicacer. J'en suis repartie avec une bien plus grosse pile et de superbes souvenirs de rencontres !

Pour commencer, je suis arrivée après une journée de travail bien remplie, à 18h, avec une idée en tête : rencontrer Christelle Dabos (mais si, mais si, vous voyez qui c'est, elle a écrit les MA-GNI-FIQUES livres de La Passe-Miroir, et ). Manque de pot, elle était partie depuis moins de 5 minutes...
Je suis donc allée à la recherche de Pierre Pevel, numéro 2 sur ma liste, pour découvrir que...... surprise.... il était parti lui aussi ! Double déception en très peu de temps. J'ai erré entre les stands au milieu de tous les noms familiers de célébrités plus ou moins intéressantes, allant discuter avec les collègues débordés, jusqu'à me retrouver devant le stand Scrineo, où j'ai admiré avec des étoiles dans les yeux toutes les belles couvertures de Aurélien Police, avant de rencontrer Gabriel Katz, grand connu de la blogo que je n'avais pas encore eu l'occasion de lire. Malheur a lui, je l'ai surpris en train de dessiner, il a fallu que je lui demande de me dédicacer un dragon, magnifique soit dit en passant. Il aura été ma première belle rencontre du week-end, et la plus agréable car elle aura été suivie de nombreuses discutions bien sympa. J'espère que la lecture de son livre (j'ai opté pour Aeternia) sera tout aussi plaisante !
J'ai ensuite migré du côté de chez Nathan pour rencontrer Vincent Villeminot, bien moins bavard mais tout aussi sympa, grâce auquel je vais enfin pouvoir m'immerger dans le monde de U4.

Il aura fallu attendre le lendemain pour les autres rencontres :
- Pierre Pevel, découvert il y a quelques années avec les Lames du Cardinal, qui reste une de mes lectures préférées, avec qui j'avais déjà discuté virtuellement et que j'ai enfin pu saluer de vive voix,
- Christelle Dabos, adorable comme je m'y attendais, émouvante et émue devant mon enthousiasme à la rencontrer,
- Abd Al Malik, le magnifique, que je n'étais pas partie pour aller voir, ne connaissant que très peu ses oeuvres, n'étant pas une très grande amatrice de littérature, et me disant que j'allais me contenter de craquer pour de l'imaginaire uniquement. Je me suis retrouvée un peu par hasard à une conférence dans un théâtre juste à côté du site, à l'écouter parler de son dernier ouvrage Camus, l'art et la révolte, à l'entendre slammer en lisant un extrait, à parler de littérature, de culture, de la société, de l'Homme, le tout avec le coeur sur la main et une bonté d'âme surprenante qui m'a mis les larmes aux yeux. Je suis allée sans une seule hésitation le rencontrer à la suite de la conférence pour lui dire à quel point il m'avait touché, rencontre d'autant plus marquante car en l'espace de quelques secondes, le temps de quelques mots, d'une signature, et d'un regard transperçant, il parvient à mettre l'univers sur pause.
Il était comme le coeur fondant de mon muffin du déjeuner dans ce festival, que j'aime pour sa diversité, pour avoir pu rencontrer des auteurs que j'aime depuis longtemps, en découvrir d'autres que je sens que je vais beaucoup aimer, et avoir ouvert un peu plus mon horizon littéraire.
En bref, c'était un très bon week-end et j'ai déjà hâte à l'année prochaine.

5 commentaires:

  1. J'étais déçue pour toi au début de ton récit, mais ça s'est bien mieux fini que ça n'a commencé, c'est cool :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui même super bien ! Je suis très contente de cette Foire :D

      Supprimer
  2. Ça n'a finalement pas du tout l'air moins folichon... =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que c'est une foire générale, il faut aimer la diversité littéraire et le fait de compter les auteurs d'imaginaire sur les doigts de la main ! Mais je t'avoue que j'ai complètement adoré et que ça rendait chaque rencontre encore plus sympa, vu qu'il y avait moins de passionnés !

      Supprimer
  3. Du coup tu as eu des exclus, c'est des gens qui n'étaient pas aux Utopiales ^^.

    RépondreSupprimer