lundi 24 avril 2017

La Nuit des Cannibales - Gabriel Katz


Le réveil, déjà... Il est sept heures. Bizarre, j'aurais juré l'avoir réglé sur huit. Sous ma main, la table de nuit est plus basse que d'habitude. La radio gueule un truc qui ressemble à Madonna, ou Lady Gaga, bref. Ce n'est pas France Info. Je me lève dans le noir et me demande d'où vient cette infâme odeur de pieds. Je n'ai jamais senti des pieds de ma vie, et même si j'ai assez bu pour me réveiller dans un lit qui n'est pas le mien, ça n'a jamais fait puer personne. L'interrupteur, enfin, me tombe sous les doigts. J'allume. Je regarde mon bras... qui n'est pas mon bras. Mon nez me paraît pointu, mes pommettes aussi. Putain, je ne suis pas moi.

Lorsque Maxime de Retz, homme d'affaires de 43 ans, se réveille dans le corps d'un ado, la situation est pour le moins embarrassante.
Mais, quand on essaie de l'assassiner, là, tout part carrément en vrille.

xxx

Pas facile d'être objectif quand on parle d'un livre écrit par un "copain". Quand ledit copain, on le connait plutôt bien. Quand on le retrouve dans le personnage principal dans à peu près tous les paragraphes.

Le problème, c'est que j'ai adoré ce livre, mais plus parce qu'il me fait penser à Gabriel Katz, que pour son histoire, du coup je suis incapable de savoir si je l'aurais aimé si je ne connaissais pas l'auteur. Je suppose que oui, parce que j'ai quand même bien rigolé.

L'histoire est sans prétention. On a l'impression de lire un scénario de film d'action : des flingues, des fusillades, des belles bagnoles. Jason Bourne s'incruste à Paris, se retrouve dans un corps d'ado et essaie d'échapper à des Cannibales un peu étranges. C'est de la lecture "détente" qui change un peu, quand on n'est pas habitué à ce style.

Du coup, j'ai vraiment bien aimé cette lecture, ça m'a détendu, ça m'a changé et ça m'a fait rire (bon, probablement parce que j'aime bien l'humour noir, parce que finalement il n'y a rien de drôle dedans). On est loin d'Aeternia, sa seule autre série que j'ai lue, mais c'est pas déplaisant.

2 commentaires:

  1. Je me pencherai certainement dessus un de ces quatre, ça me fait envie ^^
    Par contre juste info d'une fan de Robert Ludlum : Jason Bourne passe par Paris du coup... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour l'image ! :D
      Et si tu mets la main dessus..... regarde dans les premières pages. Celle avec la dédicace.
      *wink wink*

      Supprimer