dimanche 23 juillet 2017

La Peur du Sage - Patrick Rothfuss


Une deuxième journée commence, Kvothe reprend son récit. La suite de ses études à l'Université, sa recherche d'informations au sujet des Chandrians qui ont massacré les siens, son amitié avec la douce Auri, ses querelles avec un petit noble suffisant, jusqu'au drame qui le force à quitter son univers et le jette sur les routes. Découvrez les premiers pas de Kvothe sur la voie qui mène à l'héroïsme et à la déchéance. Découvrez la vérité qui a créé la légende.

xxx

Ce livre, ce n'est pas une histoire avec un début, une quête, et une fin. C'est une succession de moments, un enchaînement de bouts de vie, de petites quêtes personnelles et intérieures.
C'est, finalement, le récit d'une vie dans tout son réalisme : le héros nait, meurt, et entre deux il vit sa vie dans sa continuité et dans l'ordre, en apprenant des choses, en faisant des erreurs.

Kvothe est humain. Un humain intelligent et doué, mais un humain, et le récit de sa vie est humain aussi. Il pourrait être chacun de nous. On ne nous vend pas une guerre qui se termine sur une grande bataille, mais si on a une bataille, on a aussi l'après, les blessures, les échos historiques des années après, la réputation du personnage et le poids des morts. L'histoire ne termine pas à la fin de la bataille, mais c'est là qu'elle commence : quand Kvothe est vieux, cassé et a perdu le goût à la vie. Et ce n'est pas un événement qui l'a rendu comme ça : c'est toute sa vie. Donc, forcément, quand il en parle, il reprend depuis le début...

Ce deuxième volume correspond à une nouvelle partie de sa vie. Je n'ai pas tout trouvé intéressant, mais là encore, est-ce qu'on peut dire que toute notre vie a été intéressante et digne de récits ? C'est cet aspect que j'aime particulièrement dans cette saga. On touche le réalisme (alors que finalement rien n'est réaliste là dedans), parce que le récit est lent, long, et qu'il s'y passe beaucoup de choses.

Sans hésitation, Les Chroniques du Tueur de Roi rejoint mon top 3 des séries de tous les temps, à savoir aux côtés de l'Assassin Royal de Robin Hobb (qui est même au niveau au dessus dans l'apprentissage et le récit de vie) et A Song of Ice and Fire de George R. R. Martin. Autant dire que Rothfuss, pour moi, côtoie les meilleurs.

1 commentaire:

  1. Faudra que je lise cette série un jour (en même temps plus je tarde plus je lui laisse le temps de la finir ^^)

    RépondreSupprimer