jeudi 28 décembre 2017

Le Puits des Mémoires, tome 1 : La Traque - Gabriel Katz


Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver.
Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.

xxx

En Fantasy, je suis chiante, exigeante, et très critique. Ce qui fait que lors de ma lecture de Aeternia de Gabriel Katz (avec lequel j'ai découvert l'auteur - et seul et unique livre qui aura eu droit à une critique vidéo de ma part) j'avais été déçue par un style trop léger, trop essentiel et auquel il manquait de belles descriptions de son univers.

Je ne sais pas si c'est l'année passée à lire essentiellement des romans pour ados, le fait de ne plus être une découverte de son écriture et de son univers... ou tout simplement parce qu'il est meilleur, en tout cas j'ai adoré La Traque.

Ce n'est pas un livre plein de surprises, qui révolutionne le genre, qui fera parler de lui pendant des décennies, mais c'est un premier roman de qualité (car oui, c'est le premier qu'il écrit et signe en son nom), à l'intrigue solide et qui a tout pour plaire.
L'histoire semble originale (ce n'est qu'un premier tome après tout, je vous donnerais mon avis définitif là dessus à la fin), efficace, pleine de rebondissements, et surtout : elle est abordable, facile à lire. Ca fait du bien ! Il n'essaie pas de créer un univers trop riche, il ne cherche pas à créer de nouvelles espèces de créatures, de faire un autre style de Fantasy que tout ce qui a déjà été fait. Ce n'est pas là dedans que vous allez trouver de l'originalité, mais dans le fond de l'histoire, et dans les personnages.

J'ai trouvé Karib, Olen et Nils très attanchants (surtout Nils), très profonds et construits, malgré le fait que eux-même ne sachent pas qui ils sont. Le lecteur est emmené dans ce monde amnésique en même temps qu'eux, il le découvre par leurs yeux. Ca n'empêche pourtant pas les protagonistes de retrouver rapidement leur caractère bien trempé, qui va pimenter la lecture.

Une seule chose à dire : c'est un très bon moyen de terminer l'année, et vivement le tome 2.

4 commentaires:

  1. Ouahou c'est fou ça, je cherchais une image pour illustrer mon article sur "Paris est tout petit", et je tombe sur cet article de ton site, qui correspond au roman que j'ai lu juste avant !! C'est dingue non ?
    Comme toi, pas emballée comme par Aeternia, mais j'ai bien aimé ce début de série et mon chéri m'a acheté la suite hier ! Je le lirai d'ici peu je pense, j'ai hâte de découvrir la suite des aventures des personnages et surtout de retrouver la plume si fluide de l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah tu me diras ce que tu en as pensé si tu la lis avant moi ! :D

      Supprimer
  2. C'est un roman qui est fort sympathique et dédioé au divertissement. Je m'y suis bien amusée même si il ne révolutionne pas le genre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas qu'il soit écrit pour ça. C'est un bon divertissement, c'est le principal ;) et il donne envie de lire la suite : c'est encore mieux.

      Supprimer