mercredi 20 décembre 2017

Les Chroniques de Zi, tome 1 : Phelan - Jean-François Chabas


Au royaume des Mille Lacs, une sorcière enlève le bébé princier. Elle s'apprête à le dévorer, quand, soudain, l'enfant l'interpelle…
Bien des années après, dans un village, Phelan, un adolescent expert au maniement de l'épée, tombe amoureux fou de la farouche princesse Nara. Il lui a suffi de l'apercevoir, alors qu'elle venait visiter les Mille Lacs depuis son lointain royaume des Trois Vagues. Or le cheval de la princesse s'est emballé et l'a entraînée dans les Monts Jaunes, à la merci de l‘Ogre qui y règne… Personne n'est jamais ressorti vivant de ces montagnes.
Mais Phelan ne peut abandonner l'amour de sa vie. Il se met en route pour sauver la princesse, accompagné de son meilleur ami Turi, aux cheveux bleus, dont la force n'a d'égale que la susceptibilité. Avant même d'atteindre les Monts Jaunes, leur route est truffée d'obstacles et de rencontres plus inquiétantes les unes que les autres. Sans compter que, sur leur chemin, plane l'ombre d'une mystérieuse sorcière…

xxx

A paraître en janvier, ce roman m'avait été présenté comme un "phénomène drôle, parodiant la fantasy avec originalité"... On repassera pour le phénomène, pour la parodie réussie, et pour l'originalité.

Les Chroniques de Zi, ce qu'il faut en retenir, c'est une couverture magnifique qui va appâter le lecteur. J'adore la regarder, elle est vraiment sublime. C'est l'exemple type du "ne pas se fier à la couverture". Le livre se découpe en deux parties : une première chiante à mourrir, que j'ai fini par lire en diagonale pour aller plus vite alors qu'elle fait moins de 50 pages. Ce ne sont que des descriptions d'une scène d'action, probablement la moins intéressante que j'ai pu lire.

La deuxième partie est plus sympa, pour le coup je l'ai vraiment appréciée, mais on ne peut pas dire qu'elle soit originale. Ou alors elle l'est pour les ados de 13 ans qui sont censés être le public visé ? Ok, pour une fois, je suis peut-être un peu trop âgée pour me projeter. Ou alors, j'aime tellement la Fantasy, que je ne peux pas en lire et me dire "je fais ça pour le boulot, je ne dois pas être trop exigeante". Raté, quand j'aime quelque chose, j'aime que ce soit bien fait. Je n'arrive pas à lire de la Fantasy et à ne pas en attendre beaucoup de l'auteur.

Bilan ? Si vous n'avez pas 13 ans, passez votre chemin. Si vous les avez, je veux bien votre avis, savoir si c'est juste moi, ou si ce livre n'est vraiment pas terrible.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire