dimanche 31 décembre 2017

Les Gardiens de Ga'Hoole - Kathryn Lasky


Soren coule une enfance paisible dans la forêt de Tyto, le royaume des chouettes effraies. Mais de mystérieuses disparitions d'oeufs et d'oisillons perturbent la tranquillité des habitants. Alors qu'il tombe du nid, Soren est kidnappé à son tour et conduit au sinistre orphelinat de Saint-Aegolius. Des poussins venus de tous les royaumes y subissent un enseignement des plus étranges...
Soren et sa meilleure amie Gylfie n'ont qu'une envie : s'échapper et révéler au monde ce qui se trame entre ces murs. Mais pour cela, encore faudrait-il apprendre à voler...

xxx

Bienvenus au monde des chouettes et des hiboux !
Depuis la sortie de l'adaptation cinématographique il y a déjà 7 ans (et que je n'ai pas vu), j'était très curieuse de découvrir l'univers des Gardiens de Ga'Hoole. Je ne suis pas très fan des animaux qui parlent, en dehors des Disney, donc j'étais sceptique quand à la possibilité de créer un univers passionnant autour des chouettes. La réédition des éditions Pocket Jeunesse a été l'occasion de ranger mes préjugés de côté et de découvrir cet univers dont j'ai entendu beaucoup de bien.

Je dois avouer que ... Ouah ! je ne m'attendais pas à ça du tout. Le style est fluide, beau, riche en vocabulaire mais suffisamment expliqué pour que les enfants puissent comprendre, un parfait équilibre entre simplicité et complexité. J'ai rarement lu des livres de Fantasy pour enfants qui soient aussi bien écrits.
L'histoire est surprenante et étonnamment captivante ; il faut dire que je ne correspond pas au lectorat visé, et pourtant j'ai été complètement happée par l'histoire. Je ne peux qu'imaginer la réaction d'une âme innocente à la lecture d'un texte pareil.

L'histoire est riche, mais abordée avec simplicité : l'auteure sait cultiver une certaine naïveté dans des événements qui sont violents et bouleversants pour les héros, tout en faisant réfléchir sur la société à la manière des meilleures dystopies ! Ce premier tome n'a rien à envier à des romans comme Le Meilleur des Mondes sur le thème du contrôle des naissances (je n'en dis pas plus, parce que c'est un peu un spoil en soi, mais franchement, j'étais clouée).

Le fait que les héros soient des chouettes permet de mettre de la distance par rapport à la critique de la société totalitaire qui est décrite et de permettre aux jeunes lecteurs de ne pas trop se projeter par rapport au monde réel, mais de réfléchir, de prendre du recul et développer un esprit critique.

Par contre, détail que j'ignorais jusqu'ici.... il faut mentionner avant de commencer cette série qu'elle comporte 15 tomes ! Même s'ils se lisent vite, ce n'est pas négligeable.
Je vais donc garder cette belle lecture dans un coin de ma tête pour la conseiller aux jeunes lecteurs que je croise, mais je n'irai pas au delà, car elle est beaucoup trop longue à mon goût !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire